Batalie crîncena pentru Aleppo



http://i.alalam.ir/

http://i.alalam.ir/

Scris de Valentin Vasilescu, analist militar, fost comandant adjunct al Aeroportului Otopeni.

Timp de doua saptamîni, bombardierele rusesti Su-34 si Su-24M au lovit regulat  depozitele de munitii si atelierele de fabricare a explozibililor, ale gruparii Al-Jabha un-Shamiya, din mai multe sate situate la nord de Aleppo. Doua brigazi mixte de artilerie si lansatoare de rachete siriene au bombardat pozitiile gruparii islamiste Ahrar al-Sham din zona industriala Sheikh Najjar si de la sud de Aleppo.

 

http://3.bp.blogspot.com/

http://3.bp.blogspot.com/

Loviturile aeriene rusesti si focul précis al artileriei siriene au produs pierderi însemnate brigazilor rebele Al-Jabha un-Shamiya, Ahrar al-Sham si factiunilor aliate, obligîndu-i sa se retraga într-o dezordine totala, din fata infanteriei siriene. Pierzînd totodata si controlul asupra unei zone de 50 km patrati. Comandantul rebelior din Aleppo, locotenent-colonelul Abu Rami al-Kurdi, acuza lipsa de unitate si absenta sprijinului american, în arme si bani, pentru înfrîngerea suferita la nord si la sud de orasului Aleppo.

http://syriadirect.org/

http://syriadirect.org/

Brigada 87 Mecanizata siriana a avansat 8 km la nord-est de orasul Aleppo, atacînd pozitiile ocupate de rebelii ISIS. Reusind eliberarea închisorii Ahdath si o fabrica de ciment.  La est de Aleppo actioneaza Brigada 82 Infanteie siriana care a recucerit satele din jur si aeroportul militar din Kweires ( 15 km est Aleppo), ocupate de ISIS în primavara.

http://s3.img7.ir/

http://s3.img7.ir/

Aceste noi pozitii permit armatei siriene scoaterea din încercuire a unitatilor sale din localitatile siite Nubl si Zahra situate la 10-15 km nord-vest de Aleppo. Taind totodata rebelilor islamisti o importanta cale de aprovizionare din Turcia. Înaintarea armatei siriene pe autostrada Aleppo- Raqqa devine extrem de periculoasa pentru ISIS, întrucît priveaza gruparea de resurse de hrana, apa potabila si puncte de sprijin fortificate în localitati, obligînd-o sa se retraga în desert.

4 Comentarii

  1. Cristi spune:

    Numai cand vezi tancurile acelea te inspaimanti.

  2. Sa speram ca se vor termina cat mai curand pierderile acestea de vieti omenesti.

  3. Walther spune:

    Semnalez pentru cunoscatori o serie de texte in limba franceza privind conflictul (Jacques Frère cu surse din serviciile de rensegniment).

    Syrie : coup d’arrêt à une importante attaque de Daech au Sud-Est d’Alep
    Les islamistes, toutes obédiences confondues, ont perdu l’initiative sur le terrain depuis le début du mois. Pour autant, l’Etat islamique, profitant des difficultés d’al-Nosra et des coalitions de groupes islamistes comparables (Jays al-Fatah…) , cherche à s’imposer sur le terrain par de multiples attaques à partir de positions tenues en zone désertique, à l’Est de l’axe Damas – Hama – Alep. Ankara, qui éprouve désormais beaucoup de difficultés à acheminer l’aide apportée depuis maintenant 4 ans aux bandes armées jihadistes, continue de suivre, voir d’encadrer certaines opérations, afin d’éviter une inévitable débandade à « l’opposition » (sic). C’est dans ce contexte qu’il faut voir le rapprochement d’al-Nosra et de ses alliés avec l’Etat islamique pour le contrôle de l’axe Hama-Alep.
    Le soutien turc au terrorisme international en Syrie et en Irak ne va pas sans celui de l’Arabie Saoudite et des monarchies pétrolières rétrogrades du Golfe. Ainsi, le prince saoudien Abd al-Muhsin bin Walid bin Abdul Aziz a été arrêté hier à l’aéroport de Beyrouth avec deux tonnes de drogue en sa possession. C’était vraisemblablement pour sa « consommation personnelle » pourraient affirmer les diplomates à la Fabius…
    Profitant d’une météo capricieuse qui empêche les forces russes de fournir un appui aérien total aux troupes au sol, l’État islamique a lancé plusieurs attaques de grande envergure depuis ce week-end contre l’aéroport militaire de Deir Ezzor, sur l’axe stratégique Hama-Alep et vient d’échouer dans sa tentative de prendre la ville de Safirah au Sud-Est d’Alep. Tous ces assauts étaient voués à l’échec en raison de l’appui aérien et du renseignement russes et Daech déplorait encore ce matin la perte de plus de 200 combattants. Nous n’avons aucun bilan, même provisoire des combats de la journée sur Safirah. Malgré plusieurs succès relatifs, en raison de très importantes pertes, les forces du califat ont fini par se retirer de plusieurs positions conquises vers l’aéroport militaire de Deir Ezzor et le long de la route Khanaser-Alep. Jusqu’à quand ?
    L’axe Hama-Alep en passe d’être sécurisé
    Combattant chiite pro-syrien de la Liwa (brigade) Abou Fadl al-Abbas au Sud d’Alep
    Ces dernières 24 heures, les pertes les plus lourdes ont été enregistrées par l’Etat islamique sur l’axe Khanaser-Alep, au Nord-Est d’Hama, seule voie d’approvisionnement logistique en direction d’Alep. Des pertes dues notamment à l’échec de la prise d’Ithriyah.
    Selon une source militaire syrienne, les pertes de Daech sur Salamyeh à l’Est de Hama, ces dernières 24 heures, s’élèveraient entre 100 et 120 tués, alors que les forces loyalistes ne déploreraient que 41 blessés.
    Les éléments de la 66e brigade de la 11e division de chars de l’AAS ont notamment dû faire face aux assauts de meilleures unités de l’Etat islamique, sous le commandement du Saoudien Abou Oussama al-Jazrawi.
    Ce soir, on signale une frappe de l’aviation syrienne sur une position jihadistes le long de l’axe Khanaser – Ithriyah.
    Carte de la situation entre Hama et Alep : la flèche noire symbolise les attaques de Daech
    Assaut de Daech au Sud-Est d’Alep
    On notait dans la matinée d’importants combats vers Safirah, au Sud-Est d’Alep, ville fermement tenue par les forces loyalistes et dont les effectifs avaient été renforcés comme nous le signalions hier par des forces chiites pro-syriennes. Cet assaut était prévisible, d’autant qu’il y a trois jours, l’Etat islamique avait annoncé que quelque 400 nouveaux combattants, dont une centaine âgés de moins de 18 ans, devaient être lancés dans la bataille, après une préparation de plusieurs semaines dans des camps d’entrainement.
    Dans la journée, on notait des infiltrations de petits groupes tactiques dans les quartiers Nord (Aziziyah) de la ville. Daech a rapidement été en mesure de capturer plusieurs secteurs de l’agglomération et de couper la route menant à Alep plus au Nord-Ouest. Ce qui a incité les forces syriennes à renforcer leur deuxième ligne de défense afin d’éviter d’être débordées par les assauts. A plusieurs reprises, les forces russes ont fourni un appui aérien conséquent aux loyalistes pour stopper la progression jihadiste. Les islamistes se sont alors concentrés sur deux agglomérations secondaires au Nord-Ouest de Safirah. Ce soir, les combats se poursuivent et des renforts du califat sont signalés en approche par le Nord-Est. La capture de cette ville remettrait en cause toute l’opération de libération de la ville d’Alep qui a commencé il y a trois semaines.
    Combats dans les quartiers d’Alep occupés par les mercenaires salafistes de la katibat (compagnie/bataillon) « Saifullah Shishani » du Front al-Nosra (al-Qaïda). Ci-dessous, l’entrainement de cette unité jihadiste. A 1mn25, on aperçoit des islamistes d’Asie centrale, à 3mn 30, un fusil-mitrailleur belge FN SAW (comment est–il arrivé là ?)
    Le district de Sheihk Said dans la banlieue Sud d’Alep est toujours tenu par les jihadistes
    Plus à l’Est, la Force Cheetah ne serait plus qu’à 2 km de l’aéroport militaire de Kuweires. Confronté à une énorme résistance des islamistes de Daech, en plus des problèmes d’approvisionnements liés aux faits exposés plus haut, ce groupement tactique associé au bataillon Baas a réussi à prendre partiellement le contrôle du bourg de Sheikh Ahmad. Dans la journée, une frappe de la force aérienne syrienne a détruit sur zone plusieurs véhicules de Daech.
    Sur l’ensemble de la région Sud et Sud-Est d’Alep, en deux semaines, les forces syriennes et leurs alliés des milices chiites ont libéré quelque 50 hameaux, villages et bourgs. Des milliers de civils sont en train de rentrer chez eux. Mais à Alep, dans les quartiers placés sous le joug islamique, la situation est catastrophique. Outre un quotidien humanitaire alarmant, en raison du manque d’eau, de vivres, de médicaments, les civils subissent la pression de la police de la charia ou politique islamique de moralité : la Dar al-Hisbeh. Le port du voile intégral pour les femmes est obligatoire, de même que la conscription pour le jihad pour tous les hommes à partir de 16 ans. Il y a quelques jours, deux jeunes hommes suspectés d’être homosexuels ont été lapidés à mort en pleine rue. Les combattants syriens faits prisonniers sont promptement passés sous les chenilles des chars, écrasés vivants. Dans ces quartiers, c’est al-Qaïda qui dicte sa loi, les autres factions s’y soumettent sans mot dire et collaborent. La majorité de la population d’Alep est hostile à tout cela, mais face à la terreur qu’imposent les milices islamistes, nul n’ose s’aventurer à contester la moindre décision des maîtres d’une partie de la ville, présentés comme des « modérés », voire des « démocrates » par une certaine presse occidentale irresponsable.
    Pendant ce temps, vers Deir Ezzor au Nord-Est du pays, Daech aurait perdu quelque 60 combattants ces dernières 24 heures des suites de plusieurs assauts contre les défenses au Sud de l’aéroport militaire toujours tenu par les forces loyalistes. La plupart des pertes islamistes ont été causées par les frappes aériennes des Russes. Mais les pertes du côté des forces loyalistes ne sont pas négligeables : le général de brigade Ali Ibrahim Ezzidine (photo), de la 137e brigade mécanisée, serait mort des suites de ses blessures.
    La base aérienne de Deir Ezzor semble toujours opérationnelle : on notera le MiG-21MF/Bis et le L-39
    Sur le front Sud, le secteur de Daraa-Quneitra commence sérieusement à bouger lui aussi, après les succès de ces derniers jours. Nos sources signalent une forte concentration de troupes loyalistes face aux positions jihadistes adossées à la frontière avec la Jordanie. Un bataillon d’environ 900 combattants est arrivé ce soir à Khan Arnabah (à quelques kilomètres au Nord-Est de Quneitra) et une compagnie d’une douzaine de chars lourds aurait été aperçue dans le village de Deir Adas.

    ***

    JACQUES FRERE: http://www.nationspresse.info/informations-internationales/proche-et-moyen-orient/syrie/syrie-coup-darret-a-une-importante-attaque-de-daech-au-sud-est-dalep

    [p01]Archives par auteur : Jacques Frère : http://www.nationspresse.info/author/jacques-frere

    [p02] Archives par auteur : Jacques Frère : http://www.nationspresse.info/author/jacques-frere/page/2

    [p03] Archives par auteur : Jacques Frère : http://www.nationspresse.info/author/jacques-frere/page/3

    [p04] Archives par auteur : Jacques Frère : http://www.nationspresse.info/author/jacques-frere/page/4

    [p05] Archives par auteur : Jacques Frère : http://www.nationspresse.info/author/jacques-frere/page/5
    ***
    GRUPAJ DE LINKURI: Numaratoarea inversa este in derulare..: http://www.universulromanesc.org/dreptatea-jurnal/resursele-nationale/494-program-de-guvernare-a-romaniei-antisistem.html#comment-803
    ***

Lasă un răspuns

Adresa ta de email nu va fi publicată. Câmpurile obligatorii sunt marcate cu *

 

Bogdanesti-Sfintirea Paraclisului